Contacter le service
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP)

L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie complexe pour laquelle il faut identifier la cause avant de décider d’une thérapeutique.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

hypertension_arterielle_pulmonaire_chu_de_bordeaux 
Copyright P Alix
 
Plusieurs examens complémentaires sont nécessaires pour faire le bilan de votre essoufflement (dyspnée).
Le bilan initial de votre essoufflement se fait au cours d’une hospitalisation de quelques jours. Tous les examens ne durent pas très longtemps et ne sont pas douloureux.
Les temps indiqués ne comprennent pas les temps de transport pour vous rendre aux différents lieux d’examens. Les horaires prévus pour vos examens peuvent également être modifiés pour des urgences.
Au terme de tous ces examens, vous rencontrerez le médecin qui vous expliquera l’ensemble des résultats et vous délivrera un traitement adapté.

Radiographie pulmonaire

Principe
C’est un examen qui utilise les rayons X afin de montrer les différences de densité de vos poumons.
Réalisation
Vous serez placé debout entre la plaque radiographique et le tube à rayons X. Vous devrez inspirer puis bloquer la respiration lors de la réalisation du cliché.
Objectif pour le pneumologue
La radiographie pulmonaire permet de rechercher des signes évocateurs d’HTAP ou une maladie du poumon.

Test de marche de 6 minutes

Principe
Ce test permet d’évaluer votre capacité à la marche pendant une durée de 6 minutes.
Réalisation
Ce test se pratique dans un couloir de l’hôpital et consiste à marcher à une allure normale le plus possible en fonction de votre essoufflement.

Durant ce test, différentes mesures vont être prises : 
  • la distance parcourue
  • la saturation en oxygène (% d’oxygène transporté dans les globules rouges)
  • le rythme cardiaque
  • la tension artérielle
  • l’évaluation de votre essoufflement
Il est possible de réaliser ce test sous oxygénothérapie.
Objectif pour le pneumologue
Le test de marche permet d’évaluer votre capacité à l’effort. Le pneumologue pourra apprécier la sévérité de l’HTAP ainsi que l’évolution sous traitement.

Scintigraphie pulmonaire

Principe
C’est un examen qui utilise un isotope radioactif qui est sans danger pour la santé. Une caméra enregistre ensuite le rayonnement émis.
Evitez un contact étroit et prolongé avec des femmes enceintes et des jeunes enfants pendant 24h.
Réalisation
Pour la scintigraphie de perfusion, le médecin ou l’infirmière injecte le traceur radioactif dans une veine de votre bras. Vous devez ensuite être allongé sur une table d’examen pendant que la caméra recueille les images en tournant autour de vous.
Pour la scintigraphie de ventilation, vous devrez respirer le traceur radioactif et rester en apnée quelques secondes afin que la caméra recueille les images de vos poumons.
L’examen dure environ 30 minutes.
Objectif pour le pneumologue
Cet examen permet d’évaluer la répartition de la circulation sanguine et de la circulation de l’air dans vos poumons.
Il permet de rechercher l’existence de caillots sanguins dans les artères pulmonaires.

Angio-scanner

Principe
L’angio-scanner consiste à réaliser des images en coupes fines de votre thorax après injection par voie intraveineuse d’un produit de contraste iodé, afin d’opacifier les vaisseaux pulmonaires.
Réalisation
Le médecin ou l’infirmière injecte le produit de contraste dans une veine de votre bras. Vous êtes allongé sur une table d’examen qui se déplace à l’intérieur d’un anneau fixe qui émet des rayons X.
L’examen dure en moyenne 20 minutes.
Objectif pour le pneumologue
L’angio-scanner permet de rechercher la présence de maladies respiratoires et de visualiser les vaisseaux pulmonaires.

Épreuve fonctionnelle respiratoire (EFR) et gaz du sang

Principe
L’EFR est un examen qui permet d’analyser votre capacité respiratoire. Les débits et volumes d’air mobilisés lors de votre respiration seront quantifiés. Cet examen permet également d’apprécier la capacité de vos poumons à assurer les échanges gazeux (oxygène et gaz carbonique).
Réalisation
Vous serez assis dans une cabine vitrée fermée. Vous devrez souffler dans un appareil en ayant le nez pincé et en suivant les différentes consignes de l’infirmière.
Lors de cet examen, un prélèvement de sang artériel sera réalisé pour apprécier l’oxygénation de votre sang (prélèvement au niveau de l’artère du poignet ou au niveau du lobe de l’oreille).
L’ensemble de l’examen dure de 20 à 30 minutes.
Objectif pour le pneumologue
Cet examen permet de mesurer votre capacité respiratoire et de rechercher une hypoxie (manque d’oxygène de votre organisme).
Si vous êtes hypoxique (taux d’oxygène dans le sang trop bas), un prélèvement supplémentaire sera réalisé, avec une cagoule transparente vous permettant de respirer de l’oxygène pur.

Échographie cardiaque

Principe
L’échographie consiste à placer une sonde qui émet et reçoit des ultrasons sur votre thorax.
Réalisation
Vous serez allongé sur une table d’examen. Le médecin placera la sonde d’échographie enduite d’un gel au niveau de votre coeur et regardera les images obtenues sur un écran.
Parfois, il est nécessaire d’injecter dans une veine un mélange de sérum physiologique et d’air pour rechercher une communication entre la partie droite et la partie gauche du coeur. C’est l’échographie cardiaque à bulles.
Cet examen est indolore et dure environ 20 à 30 minutes.
Objectif pour le pneumologue
Cet examen permet de visualiser le coeur, ses valves, ses cavités et leur fonctionnement. L’échographie permet de rechercher une pathologie cardiaque préexistante, d’évaluer la taille et le fonctionnement du coeur. Elle permet également une estimation de la pression artérielle pulmonaire.»

Echo-doppler hépatique et des membres inférieurs

Principe
C’est un examen qui utilise les ultrasons et qui permet de visualiser la paroi des veines, de visualiser : 
  • les veines des membres inférieurs à la recherche de phlébite (caillot) même ancienne
  • le foie

Réalisation
Vous serez allongé sur une table d’examen. Le médecin explore vos veines en posant la sonde d’échographie le long du trajet à explorer en effectuant des manoeuvres de compression et décompression. La sonde est préalablement enduite de gel.
Vous serez à jeun pour l’écho-doppler hépatique.
C’est un examen indolore qui dure de 20 à 30 minutes.
Objectif pour le pneumologue
Il permet au pneumologue de rechercher une cause à l’HTAP (pathologie hépatique, HTAP post embolie pulmonaire) ou post embolique.

Cathétérisme cardiaque droit

Principe
Cela permet de voir si la pression élevée dans l’artère pulmonaire diminue après l’inhalation. Cela donne une indication très importante pour le pneumologue sur le type de traitement à envisager. Il consiste à introduire une petite sonde avec un ballonnet et à la positionner au niveau des cavités cardiaques droites puis de l’artère pulmonaire. Cette sonde permettra de réaliser différentes mesures des pressions, du débit cardiaque... L’examen n’est en général pas douloureux et dure environ 30mn.
Objectif pour le pneumologue
C’est un examen indispensable qui permet de confirmer le diagnostic d’HTAP et surtout d’apprécier la sévérité de la maladie. Il permet enfin d’orienter le pneumologue vers le traitement le mieux adapté à votre situation.
Si vous prenez un traitement anti-coagulant, veuillez le signaler au médecin. Un arrêt ou une modification du traitement sera peut-être nécessaire pour la réalisation de l’examen.
Réalisation
Vous serez allongé sur une table d’examen, vêtu d’une chemise de bloc opératoire, d’un calot et de surchaussures. Le médecin ou l’infirmière réalise d’abord une ponction veineuse sous anesthésie locale. Les veines utilisées sont en général la veine brachiale (située au niveau du bras), ou la veine fémorale (située au pli de l’aine) ou la veine jugulaire (au niveau du cou).
Après cette ponction, le médecin introduit la sonde pour réaliser les mesures. Si le médecin a réalisé la ponction au niveau de la veine fémorale, il faudra rester allongé pendant 4 à 6 heures avec un pansement compressif pour éviter le risque d’hématome.
Lors du premier cathétérisme cardiaque, le médecin pourra réaliser un test au monoxyde d’azote (test au NO). Il consiste à mesurer la pression dans l’artère pulmonaire après vous avoir fait respirer dans un masque placé sur le nez et la bouche un mélange d’air et de monoxyde d’azote (gaz inoffensif).

Contact


> service de pneumologie
Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter l’association des malades HTAP
France : www.htapfrance.com