Contacter le service
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

embolisation uterine pour fibromes utérins

L'embolisation de fibromes utérins (utérus dit "myomateux") est une intervention radiologique mini-invasive pratiquée par le radiologue interventionnel, visant à traiter les symptômes liés aux fibromes utérins, sans besoin de retirer l'utérus par voie chirurgicale (hystérectomie).
Elle est également réalisable en cas d'adénomyose associée ou isolée.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

L'embolisation de fibromes utérins (utérus dit "myomateux")

 


La réalisation de cette intervention est peu douloureuse, permettant son déroulement sous sédation, au court d'une courte hospitalisation (2 nuits).

Les artères des fibromes sont occluses ("embolisation") à l'aide de microparticules calibrées non-résorbables.

Les fibromes sont durablement dévascularisés, ce qui permet le soulagement des symptômes. L'utérus reste vascularisé.

L'embolisation ne laisse aucune cicatrice, et ne nécessite pas de chirurgie de résection au décours.


explication

Un fibrome (aussi appelé myome) est une tumeur bénigne de l'utérus composée de cellules musculaires et fibreuses, ce qui explique leur caractère compact et ferme. 

Les patientes porteuses d'utérus myomateux peuvent être symptomatiques : saignements abondant pendant ou en dehors des règles, pesanteur ou douleurs pelviennes, symptômes urinaires.

Ces symptômes peuvent retentir sur la qualité de vie au quotidien ou être à l'origine d'une anémie.

Parfois, les traitements médicamenteux ne permettent pas de contrôler ces symptômes.

Une IRM pelvienne est nécessaire afin de réaliser la cartographie des fibromes.


déroulement des suites de l'intervention 

Le retour à domicile se fait le lendemain du geste, après une nuit en gynécologie. Votre radiologue interventionnel passera vous voir juste avant votre sortie pour adapter les antalgiques si nécessaire et répondre à vos questions.


Vous pourrez avoir des douleurs pelviennes pendant 5 jours. Votre ordonnance d'antalgique contient des antidouleurs et des anti-inflammatoire.

Vous pouvez également avoir des saignements pendant 10-15 jours. Ceci n'est pas inquiétant et se produit très souvent en post-embolisation.

Nous vous recommandons d'éviter les bains, la piscine et les rapports sexuels pendant 1 mois. En effet, ces activités sont pourvoyeuses d'infections. En dehors de celles-ci, toutes les activités sont permises et n'augmentent pas le risque de complications.

 

Lors du premier mois, vous devez connaître 2 types de complications :

o          La nécrobiose aseptique  s'accompagne de douleur pelvienne intense et de la récidive des saignements.

o          La nécrobiose septique associe des douleurs pelviennes, de la fièvre et des pertes nauséabondes.

Ils nécessitent que vous consultiez en urgence. En cas de nécrobiose septique, un traitement antibiotique par vois veineuse sera mis en place et dans les cas extrême une hystérectomie pourra être nécessaire.

 

suivi

Vos cycles devraient reprendre normalement, de manière régulière mais cela peut prendre plusieurs mois. En fonction de votre âge, il existe un risque faible, de non reprise des cycles avec une aménorrhée définitive. C

Vous reverrez votre radiologue interventionnel en consultation à 3 mois avec une IRM pour évaluer avec lui l'amélioration clinique et radiologique de l'intervention.



Prendre rendez-vous pour une consultation:

sec-imageriepel@chu-bordeaux.fr