Contacter le service
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

embolisastion de varices pelviennes

 L'embolisation des varices pelviennes est une intervention radiologique mini-invasive visant à occlure les veines pelviennes dilatées (varices) occasionnant divers symptômes (douleurs pelviennes chroniques, douleurs durant et après les rapports, varices des membres inférieurs).

Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

La réalisation de cette intervention est peu douloureuse, permettant son déroulement sous anesthésie locale ou sous sédation, au court d'une hospitalisation ambulatoire (hospitalisation de jour). A l'aide d'une ponction à travers la peau d'une veine du pli de l'aine, le radiologue introduit un cathéter afin de naviguer dans les vaisseaux et atteindre les veines ovariennes et pelviennes dilatées dans le bassin.

La varice pelvienne est occluse à l'aide d'un agent d'embolisation (sclérosant, coils, colle) libéré par le cathéter.

L'embolisation ne laisse aucune cicatrice.

 

​Consultation :

Vous pouvez dès à présent remplir le questionnaire suivant que vous remettrez à votre radiologue lors de la consultation.

Ensuite une échographie-doppler sera pratiquée et une IRM sera programmée avant l'intervention.

Au CHU de Bordeaux, nous réalisons la phlébographie lors de la même séance que l'embolisation donc un seul geste interventionnel est prévu.

Examen

L'examen est peu douloureux, l'injection de l'agent embolisant est désagréable. Des douleurs pelviennes peuvent être présentes après l'embolisation et peuvent

persister jusqu'à 1 semaine. 

Une ordonnance avec des antalgiques et des anti-inflammatoires vous sera remise.

 

Complications

Les complications sont souvent mineures et transitoires, à type de douleurs pelviennes ou d'hématome au point de ponction.

Une amélioration incomplète, un échec du traitement, ou une récidive des douleurs sont possibles.

Il existe de rares complications à type de migration du matériel d'embolisation ou de radiculalgie transitoire.

Quand puis-je reprendre une activité sexuelle ?

L'activité sexuelle n'est pas contre-indiquée dans les premiers jours. On déconseille les micro traumatismes au niveau du pelvis la première semaine, car l'inflammation des varices occluses peut être douloureuse, elle dure environ 5 à 10 jours. Ces douleurs sont en général bien contrôlées par des anti-inflammatoires oraux.

 



Prendre rendez-vous en consultation avec un radiologue interventionnel:

sec-imageriepel@chu-bordeaux.fr


Date de publication: septembre 2020.