Parcours du patient

chirurgie-ambulatoire-CHU-Bordeaux

SOMMAIRE

La phase pré-opératoire
La phase per-opératoire
La phase post-opératoire
Le parcours type du patient

LA PHASE PRE-OPERATOIRE

1. LA CONSULTATION DU CHIRURGIEN

Si le patient remplit les critères d'éligibilité, le chirurgien lui propose une prise en charge en ambulatoire. La décision finale revient au patient.

2. LA CONSULTATION DE L'ANESTHESISTE

La consultation avec l'anesthésiste confirme ou infirme la prise en charge de la chirurgie en ambulatoire. L'anesthésiste s'assure également que le patient remplisse toutes les conditions administratives, sociales et médicales pour être pris en charge en ambulatoire.

3. LA CONSULTATION DE L'INFIRMIERE

Lors de cette consultation, les infirmiers reprennent avec le patient les informations données par le chirurgien et l'anesthésiste, ainsi que les documents médicaux et administratifs. Ce sont eux qui verrouillent le circuit en ambulatoire en s'assurant de la présence d'un accompagnant le jour de l'opération et de la compréhension des consignes pré-opératoires par le patient. Enfin, ils valident le jour de la convocation et remettent un dossier au patient qu'il devra rapporter le jour de son intervention (dossier que le patient conservera dans son "passeport ambulatoire" fourni par le CHU de Bordeaux).

4. L'APPEL DE LA VEILLE J-1

Les infirmiers appellent systématiquement le patient afin de lui rappeler les conditions nécessaires à remplir pour son admission dans l'unité (être à jeun, prendre une douche à la bétadine, retirer tous les bijoux, ne pas porter de vernis ni de maquillage, amener les documents médicaux, etc), et lui donner son heure d'arrivée pour le jour J.


Extrait de l'émission "La chirurgie ambulatoire, une chirurgie d'excellence"



Haut de page

LA PHASE PER-OPERATOIRE

1. L'ARRIVEE ET L'ADMISSION DANS LE SERVICE

Le patient est accueilli par l'infirmier qui reprend avec lui toutes les formalités de la prise en charge en ambulatoire, vues en amont, afin de les valider (si toutes les conditions ne sont pas remplies, la prise en charge en ambulatoire peut être annulée, après la réunion et la décision de l'ensemble de l'équipe médicale).

Le patient est alors admis dans l'unité et peut déposer ses affaires dans un casier dont il conservera les clés jusqu'à son départ de l'unité.

2. L'OPERATION

L'opération peut avoir lieu sous différentes formes d'anesthésie :

 l'anesthésie locale

l'anesthésie loco-régionale

l'anesthésie générale

3. LE REVEIL POST-OPERATOIRE

Lors de son retour du bloc opératoire, le patient est pris en charge par l'équipe soignante. Suivant la prescription médicale, il reste encore quelques temps alité ou assis jusqu'à ce qu'il soit capable de se déplacer tout seul. Le patient reste sous surveillance médicale durant toute cette phase de réveil.

4. L'AUTORISATION DE SORTIE

L'autorisation de sortie est donnée et signée par le chirurgien. Afin de valider cette sortie, la patient doit passer l'épreuve de "mise à la rue" lors de laquelle le personnel soignant vérifie si le patient :

 peut marcher tout seul

 n'a pas de malaise

 n'a pas de saignement

 n'a pas de nausées.


Un score minimum d'aptitude à la rue doit être obtenu par le patient pour que l'autorisation de sortie soit définitivement signée. A ce moment là, l'infirmier contacte la personne accompagnante pour lui préciser l'heure à laquelle elle pourra venir chercher le patient afin de le raccompagner à son domicile.

5. LA SORTIE

Le patient récupère ses affaires et se restaure avant de quitter l'unité ambulatoire, toujours accompagné.



Extrait de l'émission "La chirurgie ambulatoire, une chirurgie d'excellence"



Haut de page


LA PHASE POST-OPERATOIRE

1. L'APPEL DU LENDEMAIN - J+1

Les infirmiers de l'unité ambulatoire contactent le patient par téléphone le lendemain de son opération afin de s'assurer de son bon état de santé depuis sa sortie de l'hôpital. Lors de cet entretien, l'infirmier est aidé d'un questionnaire détaillé. Il rappelle également les numéros d'urgence qu'il peut contacter en cas de problème dans les jours qui suivent.

2. LA CONSULTATION POST-OPERATOIRE

Durant les semaines suivant l'opération, le patient devra retourner à l'hôpital afin d'y faire une consultation post-opératoire avec le chirurgien et/ou l'équipe médicale. La date de cette consultation lui sera communiqué avant son départ de l'unité. Une consultation post-opératoire qui ne se fait pas à la même période suivant le geste opératoire pratiqué sur le patient.

3. LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR

La douleur postopératoire a longtemps été un facteur limitant de la prise en charge en chirurgie ambulatoire. Avec les nausées-vomissements, la douleur est la principale crainte exprimée par les patients.

L’évolution des techniques chirurgicales, de moins en moins invasives, et l’utilisation de l’analgésie locorégionale ont largement contribué au développement de la chirurgie ambulatoire. Comme le patient, la prise en charge de la douleur doit être au centre de l’organisation du parcours de soins en chirurgie ambulatoire et associe :

anticipation

rigueur de la prescription

observation par le patient.


Lors de la consultation pré-opératoire, une information détaillée sur la prise en charge de la douleur est donnée au patient avec l’évaluation, en amont, des éléments de la douleur post-opératoire et de la tolérance aux analgésiques ; la prescription post-opératoire des antalgiques est anticipée à ce stade. Il est aujourd’hui recommandé de mettre en place une stratégie multimodale d’analgésie en associant des antalgiques par voie orale et des techniques locorégionales (infiltrations, blocs nerveux périphériques…).

L’utilisation optimale de ces moyens permet de contrôler une majorité de patients tout en limitant la prescription et les effets secondaires des analgésiques morphiniques.



Extrait de l'émission "La chirurgie ambulatoire, une chirurgie d'excellence"


Haut de page

LE PARCOURS TYPE DU PATIENT



Extrait de l'émission "La chirurgie ambulatoire, une chirurgie d'excellence"

tournée le 27 Septembre au CHU de Bordeaux