Centre de formation d'Assistant de Régulation Médicale CHU de Bordeaux

PROLONGATION DES INSCRIPTIONS POUR LA FORMATION INITIALE 2024-2025 

Jusqu'au 22/05/2024 avant minuit

Le Centre de Formation d'Assistant de Régulation Médicale  du CHU de Bordeaux, ouvert depuis le 3 janvier 2023, met  en place pour l'année 2024-2025 : 

-Un accès à la formation initiale 2024-2025 conduisant au diplôme d'assistant de régulation médicale (Inscription ouverte)

- Dispositif temporaire de formation en alternance programme de formation individualisée 2024-2025 pour les ARM en poste (Inscription ouverte)

- Un dispositif transitoire  avec accès direct à la certification pour les ARM Faisant-fonction avant Juillet 2019

- Un dispositif transitoire avec un parcours individualisé de formation pour accès à la certification pour les ARM Faisant-fonction avant Juillet 2019

- Un dispositif temporaire de formation en alternance.. Parcours B pour accès à la certification 2025

Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  
IMG_9408

Photo CFARM CHU DE BORDEAUX

RESULTATs DISPOSITIF TRANSITOIRE ACCES DIRECT A LA CERTIFICATION DES ARM EN POSTE Session 05/2024

DARTIGUES Christine - Admis
DUBOSCQ Valérie - Admis
GUERRA Nadia - Admis
LACZINSKI Audrey - Admis
LARONDE Flora - Admis
MAZAUX Emmanuel - Admis
PETIT Virginie - Non Admis
RE Bruno - Admis
TROMPA Pascale - Admise
YENKIAH Sylvain - Admis
CHAUVET Sandrine - Non Admis

 

INFORMATIONS GÉNÉRALES

 


PROLONGATION DES INSCRIPTIONS POUR LA FORMATION INITIALE 2024-2025 

Jusqu'au 22/05/2024 avant minuit


 INFORMATIONS  sur L' accès  à la FORMATION INITIALE 2024-2025

INFORMATIONS SUR le dispositif temporaire de formation en alternance programme de formation individualisEe 2024-2025

  

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES



ASSISTANT DE RÉGULATION MÉDICALE,
UN MÉTIER EN ÉVOLUTION


Face à des besoins en augmentation et des métiers qui se professionnalisent, le CHU de Bordeaux ouvre son Centre de Formation d'Assistant de Régulation Médicale, le CFARM.


 « Le SAMU-Centre 15 bonjour, je vous écoute » Casque sur les oreilles, regard concentré et attention maximale, les assistants de régulation médicale (ARM) œuvrent chaque jour au sein de la plateforme de régulation et assurent le premier contact avec les appelants, que ce soit pour des questions médicales ou des détresses
vitales immédiates. Alors que le législateur vient de reconnaître la qualité de professionnel de santé aux ARM et que les plateformes des SAMU-Centre 15 sont de plus en plus sollicitées, la nécessité de mieux former ces professionnels s'impose.
Lauréat d'un appel à projet pour ouvrir de nouveaux centres de formation, le
CHU a ouvert un CFARM le 3 janvier 2023 au sein de l'Institut des Métiers de la Santé (IMS). Sa capacité d'accueil est de 29 candidats en formation initiale.

Une grande diversité de contacts

« Le métier est encore trop méconnu » reconnaît le Dr Eric Tentillier, médecin urgentiste à l'origine du projet et aujourd'hui directeur médical du CFARM. « Et pourtant, c'est un métier passionnant marqué par une
grande diversité de contacts. Les ARM travaillent en binôme avec le médecin régulateur hospitalier ou libéral, mais sont également en relation sur les plateformes
de régulation avec des sages-femmes, des dentistes, des infirmiers psychiatriques, des coordonnateurs ambulanciers, les spécialistes de la toxicologie Sans oublier les liens quotidiens avec les établissements de santé, les médecins généralistes, SOS médecins, les sapeurs-pompiers, les ambulanciers privés ou encore les pilotes d'hélicoptères ». Le niveau de responsabilité des ARM devant répondre aux besoins du public est tel qu'il impose de « savoir prendre des décisions rapidement en lien avec les procédures en place. »

ARM
Marie-France Koltes, cadre supérieure de santé, responsable du CFARM et le Dr Eric Tentillier,

50% de formation théorique et 50 % de pratique

Concernant les méthodes pédagogiques, « les mises en situation
seront un point fort de la formation », précise Marie-France Koltes, cadre
supérieure de santé responsable du CFARM. Le CFARM disposera en effet d'une salle de simulation, véritable reproduction à l'identique de l'exercice professionnel sur une
plateforme de régulation médicale. « Sur les 42 semaines de formation,
50 % seront consacrées à la formation théorique, 50 % à la formation
pratique. Ce rythme garantit l'acquisition des connaissances et des compétences exigées par l'exercice d'ARM ».




information Janvier 2024 - MAJ mai 2024