Gestion des risques et des vigilances

Le CHU de Bordeaux développe une politique de gestion des risques : l'établissement de santé est aujourd'hui une véritable courroie de transmission de la mise en oeuvre des plans gouvernementaux de gestion des risques exceptionnels.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

hospitalisation-interlocuteurs-chu-bordeaux
La notion de « risques NRBC » concerne les établissements de santé civils depuis les attentats de septembre 2001 aux Etats-Unis. Ce sigle désigne les risques nucléaires et radiologiques, biologiques et chimiques.

Une organisation particulière a été définie en France pour mettre en oeuvre la défense civile du pays, appuyée sur les hôpitaux civils depuis le passage de l'armée de contingent à l'armée professionnelle (cf. la lettre de l'union n°74 - juillet 2003).

La formation relative aux risques NRBC fait dorénavant partie des formations à caractère impératif pour les professionnels de santé. Le plan Vigipirate, plan général de prévention des actes de malveillance, repose sur le renforcement gradué des mesures de prévention. Il est complété et précisé par des plans de prévention.



 
© Alix/Phanie
 
Les réponses apportées en cas de réalisation des risques visés par ces plans sont le plan rouge et le plan blanc.
Le premier est un plan pré-hospitalier qui vise à porter secours et assistance à un nombre important de victimes d'une catastrophe. Chaque établissement de santé est tenu d'élaborer un plan blanc (et de désigner un médecin coordonnateur), assorti de 3 annexes NR, B et C.

Aujourd'hui le plan blanc fait référence à toute situation sanitaire exceptionnelle. Les conditions climatiques extrêmes, canicule et grand froid, ont également donné lieu à l'élaboration de plans nationaux, que chaque établissement doit se tenir prêt à mettre en oeuvre.

 
© Alix/Phanie
 
Le CHU de Bordeaux est désigné hôpital de référence de l'Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées.
Il est équipé pour assurer un rôle de conseil, porter un diagnostic, assurer une prise en charge thérapeutique et former les professionnels de santé concernés aux risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (exemple : préparation à une pandémie grippale).