Le CHU de Bordeaux, un acteur majeur de la cancérologie, pour tous en Nouvelle-Aquitaine

Le CHU de Bordeaux est l'un des plus importants CHU de France en termes d'activité de cancérologie solide et hématologie : cancérologie digestive, dermatologique, urologique, neuro oncologie, cancérologie thoracique, onco-hématologie Il traite l'ensemble des cancers de l'adulte et de l'enfant. La prise en charge progresse de manière continue. 33% des séjours d'hospitalisation au CHU ont un lien avec un cancer (27% en 2013), ce qui représente environ 15 000 patients. Au-delà de ses activités de soins sur le territoire et de recherche clinique, le CHU de Bordeaux assure un rôle d'expertise, de centre de recours et d'innovation au sein du pôle de référence régional en cancérologie. Cette prise en charge globale et structurée à une telle échelle pour tous les patients comprenant notamment les précaires et les exclus (assurée par des médecins, des soignants et des acteurs psycho sociaux) est un des points forts du CHU.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

Cancérologie

Le chu de bordeaux, acteur majeur pour tous, en nouvelle-aquitaine

Le cancer est une maladie au cours de laquelle certaines cellules du corps se développent et prolifèrent de façon anormale dans un ou plusieurs organes. Il n'y a pas un cancer, mais des cancers qui sont très différents selon l'endroit du corps où ils se développent et le type de cellules qu'ils touchent. Tous peuvent être traités et la prise en charge doit s'adapter à chaque type de cancer et à chaque personne. C'est pourquoi les cancers sont traités dans des services de spécialités différentes, telles que la chirurgie, la radiothérapie, l'oncologie médicale mais également dans d'autres services du CHU : pneumologie, gynécologie, maladies digestives, hématologie, dermatologie L'activité en cancérologie est donc particulière par sa transversalité :  

  • avant la phase thérapeutique vont s'articuler essentiellement certaines spécialités telles que l'oncogénétique pour le dépistage, la radiologie, l'imagerie isotopique, l'anatomo-pathologie et la biologie dans les temps diagnostiques.
  • pendant la prise en charge : la chirurgie, l'oncologie médicale, la radiothérapie, la radiologie interventionnelle, la réanimation et les soins de supports (accompagnement psychologique, prise en charge de la douleur).

Afin d'apporter une meilleure lisibilité en interne et en externe et une plus grande transversalité de la prise en charge du cancer, le CHU de Bordeaux a créé en juillet 2019 une fédération interne à l'établissement qui s'est substituée au centre intégré de cancérologie : la fédération de cancérologie.


La fédération de cancérologie :

l'alliance des forces du chu au service d'une même cause

La fédération de cancérologie a pour ambition de mobiliser l'ensemble des intervenants du CHU en matière de cancérologie. À cette fin, elle assure la coordination de l'ensemble des activités liées à la cancérologie ainsi que la coordination du parcours du patient atteint de cancer. Elle assure l'interface avec les équipes de recherche de l'université de Bordeaux et de grands organismes nationaux (INSERM, CNRS) afin de promouvoir la dynamique de recherche du site bordelais.

1ere image

Pr Pierre DUBUS
Président de la fédération de cancérologie, doyen de la faculté de médecine

" La fédération de cancérologie du CHU de Bordeaux regroupe des équipes chirurgicales, médicales, d'imagerie et de biologie médicale de grande qualité, complémentaires et de haute technicité. En interne, cette fédération sera le relai de ces équipes pour défendre les arbitrages permettant la mise en place d'innovation et l'optimisation des grandes filières multidisciplinaires de soins et de recherche en oncologie. En externe, elle représentera le CHU de Bordeaux vis-à-vis des partenaires locaux, régionaux et nationaux avec pour objectif le développement d'un projet dynamique de soins, d'enseignement et de recherche. " 

Les missions de la fédération de cancérologie

  • Coordination du parcours du patient atteint de cancer
  • Définition des orientations stratégiques cancer du CHU  (projet médical/prévention, organisation et qualité des soins de la recherche)
  • Proposition d'arbitrage sur les moyens à déployer (RH/équipements)
  • Représentation de la dimension cancer en interne (Directoire) et en externe (coopérations GCS PARC, réseau ONCO NA, GHT)
  • Promotion innovation, recherche, réflexion éthique, communication

 

le périmètre

le prémiètre

Les différents acteurs de la fédération de cancérologie

Le centre de coordination en cancérologie (ou 3c)

" Le 3C a permis de structurer la prise en charge globale des patients dans l'ensemble des services et en respectant la qualité requise. L'implication des personnels a été exemplaire et a permis cette réussite. Le 3C a été précurseur pour faire prendre conscience de l'importance en activité du cancer au sein du CHU. Un directeur référent de la filière cancérologie, un comité de filière de cancérologie sous l'autorité du directeur général et du président de la CME ont été crées, permettant de conduire à la création de la fédération de cancérologie. Le 3C va pouvoir se concentrer sur ses actions qui sont les parcours de soins et parcours patient, la coopération territoriale, la formation, les nouveaux métiers des Infirmiers Diplômés d'Etat, les nouvelles modalités de communication et l'implication auprès des instances régionales. "

Plus de détails sur le 3C :

Le 3C évalue et met en oeuvre des conditions transversales de qualité exigées dans les autorisations de traitement du cancer par l'ARS et améliore la coordination des soins entre l'hôpital et la ville. Il développe également les démarches d'évaluation des pratiques professionnelles et coordonne des projets de recherche nationaux, régionaux ou locaux. L'équipe du 3C se compose également du Dr Françoise Colombani et de Sylvie Marty, cadre supérieur de santé. Au CHU de Bordeaux pour l'année 2018, 19 494 dossiers ont été discutés dans 40 Réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) réparties sur 3 sites géographiques du CHU, du CH d'Arcachon et du CH Sud Gironde selon les disciplines et les localisations de cancer.


la recherche en cancérologie : une des grandes priorités du chu de bordeaux

2ème image

 
En 2018, le CHU a réalisé plus de 173 essais cliniques.
1531 patients ont été inclus
 
" Les progrès récents, médiatisés, dans le traitement des cancers sont permis par la recherche clinique. Tous les services qui prennent en charge les patients, à chaque étape de leur parcours, participent à des programmes de recherches clinique. Promus par des industries pharmaceutiques, par des groupes académiques, voire, et c'est fréquent, par des acteurs du CHU de Bordeaux, ils constituent le meilleur moyen de progresser et de mettre à disposition de nouveaux traitements. Pour les patients, la participation à un programme de recherche clinique est l'assurance d'être au coeur d'un ensemble de services coordonnées et dédiés et ainsi de bénéficier de l'excellence et de la nouveauté. "

 
Pr Noël MILPIED
, coordonnateur de la Délégation Scientifique à la Recherche et l'innovation (DSRI)
 
Zoom sur l'essai clinique CAR-T Cells : un traitement révolutionnaire :

En 2018, le CHU de Bordeaux a participé à un essai clinique de thérapie cellulaire dans le lymphome réfractaire aux traitements usuels. Un premier patient a reçu une injection de CAR-T Cells (chimeric antigen receptor). Une première en Nouvelle-Aquitaine. L'essai clinique s'appuie sur les cellules immunitaires du patient, génétiquement modifiées et équipées d'un récepteur destiné à reconnaître les cellules cancéreuses et à les détruire. L'investigateur est le Professeur Noël Milpied, chef du service d'hématologie et de thérapie cellulaire. Ce service se positionne ainsi comme l'un des rares centres français à prendre part à des projets de recherche de thérapie cellulaire dans le domaine des hémopathies malignes et confirme sa place de centre leader dans la recherche et l'innovation au bénéfice des patients.


Le plateau cellules - tissus (pct) renforce la visibilité et l'efficience de la biologie autour des pathologies cancéreuses

" Le PCT regroupe au sein du pôle de biologie-pathologie, le service de pathologie, le service de biologie des tumeurs, la partie "hématologie spécialisée" du service d'hématologie biologique et le Centre de Ressource Biologiques Cancer (CRB-K). Regrouper ces différents services au sein d'une structure unique a de nombreux avantages : (1) l'amélioration et l'homogénéisation de la pris en charge des échantillons biologiques dans le cadre du soin (diagnostic, pronostic, théranostique (contraction de "thérapie" et "diagnostic") tant pour les patients pris en charge au CHU de Bordeaux que dans le cadre plus large de la région. (2) l'amélioration de la recherche sur le cancer en favorisant la distribution des échantillons pour la recherche clinique, et la mise en place de nouveaux projets. (3) le développement de nouveaux outils plus performants permettant d'accéder aux technologies les plus récentes pour des diagnostic et suivis plus précis. (4)  l'augmentation de l'offre de formation pour les professionnels du CHU et de la région. "

 
Pr Chloé JAMES
, chef de service d'hématologie biologique, responsable du plateau cellules tissus
 

la parole aux usagers 

" Devenu chronique, le cancer est une maladie anxiogène liée à des traitements lourds. Le CHU de Bordeaux garantit un accès à l'innovation et au progrès. la personnalisation du parcours de soins et l'après cancer constituent des temps forts qui s'articulent autour d'une sortie d'hospitalisation de plus en plus rapide. Avec l'ambulatoire, les patients sont de passage dans les services et c'est lors du retour à domicile que les associations peuvent proposer un accompagnement psycho-social visant l'amélioration de la qualité de vie et le bien-être grâce à des soins de support de qualité et de l'information. "

Marie LAURENT-DASPAS, directrice de la Ligue contre le cancer Gironde, représentante des usagers, membre du directoire et du conseil de surveillance du CHU de Bordeaux
 
 Source : article passerelles - octobre 2019