Contacter l'unité
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne

TEP A LA 18F-FDOPA

Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

Comment se déroule l'examen ?

A votre arrivée, après les démarches administratives, vous serez pris(e) en charge par l'équipe médicale et paramédicale du service.

La préparation avant le passage sous caméra :
Vous serez accompagné(e) dans un box de préparation où, dans un premier temps, des questions vous seront posées pour s'assurer de l'absence de contre-indications à la réalisation de l'examen. Des questions par rapport à votre pathologie et/ou traitement pourront aussi vous être posées.
Certains vêtements devront être enlevés ainsi que les bijoux, afin de ne pas dégrader la qualité des  clichés. Une perfusion vous sera posée afin d'injecter le médicament radiopharmaceutique. En fonction de votre pathologie, un temps d'attente plus ou moins long (15 min à 1h)  sera nécessaire avant la réalisation des images sous caméra.
Cas particulier : selon l'indication de l'examen, il pourra vous être donné un médicament « protecteur » à avaler (médicament  qui ne peut être donné que dans notre service) nécessitant un délai d'action de 1 heure avant l'injection du médicament radiopharmaceutique.
Le box de préparation  est sous caméra de surveillance et une sonnette d'appel sera mise à votre disposition, en cas de besoin.


Lors du passage sous caméra
, vous serez allongé(e) sur une table d'examen. L'équipe mettra tous les moyens en œuvre pour rendre cette position la plus confortable possible. Les professionnels se trouvent tout près de vous, derrière une vitre et vous voient. Le temps de passage sous caméra est variable (15 à 30 minutes) avec parfois la nécessité de reprise pour une acquisition plus tardive par rapport à l'injection du médicament radiopharmaceutique. Votre coopération est très importante : il vous sera demandé de ne pas  bouger pendant la durée de passage sous caméra.

A la fin de l'examen,
nous vous ferons patienter une quinzaine de minutes afin que le médecin nucléaire valide votre départ. Cependant, vous n'aurez pas le compte-rendu qui sera envoyé directement au médecin qui a demandé votre examen.

La durée totale de cet examen est environ 3 heures.

Y-a-t'il une préparation spéciale ?

Etre à jeun 4 heures avant l'examen. Vous devez cependant prendre vos traitements habituels dans un verre d'eau.

Si vous êtes diabétique, suivez les consignes qui vous seront données par le manipulateur en électroradiologie au téléphone.

Dans les 3 jours précédents l'examen, évitez dans la mesure du possible l'injection de facteurs de croissance (comme « Neulasta », « Granocyte », « Neupogen », « EPO »).

Ne pas faire d'effort physique
(sport, jardinage,), ni mâcher de chewing-gum ou manger de bonbons la veille et le jour de l'examen.

L'examen TEP implique une immobilité prolongée en position demi-assise pour le temps de repos nécessaire à la fixation du produit injecté (1 heure) ainsi qu'en position allongée pour la phase d'images (20 à 30 minutes)

Si vous êtes sujet à des douleurs, qu'elles soient aigües ou chroniques, n'hésitez pas à prendre vos anti-douleurs avant de venir et/ou  apportez les avec vous (ex : paracétamol, codéine, dérivés morphiniques, anti-inflammatoires,).
L'examen TEP implique une immobilité prolongée en position demi-assise pour le temps de repos nécessaire à la fixation du produit injecté (1 heure) ainsi qu'en position allongée pour la phase d'images (20 à 30 minutes)

Si vous êtes sujet à des douleurs, qu'elles soient aigües ou chroniques, n'hésitez pas à prendre vos anti-douleurs avant de venir et/ou  apportez les avec vous (ex : paracétamol, codéine, dérivés morphiniques, anti-inflammatoires,).

Si vous êtes claustrophobe ou très anxieux, afin de faciliter la réalisation de cet examen, un sédatif à faible dose pourra vous être donné. Vous pouvez néanmoins amener et prendre ceux en votre possession en apportant les prescriptions médicales associées. Dans ce cas et si vous venez en véhicule personnel, nous vous conseillons d'être accompagné d'un proche qui pourra conduire au retour. Cet accompagnant ne pourra pas rester auprès de vous durant la totalité de l'examen.

Le jour de l'examen présentez-vous directement dans le service de médecine nucléaire et soyez impérativement à l'heure, le produit commandé pour vous ayant un délai de péremption très courte : prévoyez le temps nécessaire  pour garer votre véhicule ou pour pallier les problèmes de circulation.

Quels sont les risques et les complications de cet examen ?

Tout acte, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, peut comporter un risque.

Le produit radioactif injecté est assujetti à des règles strictes de préparation et d'injection. Sa durée de radioactivité est très courte : il s'élimine naturellement par voie urinaire.
La pose de la perfusion peut provoquer un hématome sans gravité qui se résorbera spontanément en quelques jours. Lors des injections (de produit radioactif et de produit de contraste iodé), il peut se produire une fuite du produit sous la peau, au niveau de la veine. Cette complication est rare (un cas sur plusieurs centaines d'injections  généralement sans suite grave) et peut donner lieu à un traitement local et à un suivi.

L'examen peut nécessiter l'injection de produit de contraste à base d‘iode. Ce produit est généralement bien toléré. D'éventuelles manifestations allergiques sont possibles (urticaire). De très graves réactions pouvant entraîner des séquelles ou un décès sont tout à fait exceptionnelles. Des accidents rénaux, également liés au produit iodé, sont possibles, notamment chez certains sujets atteints de maladie fragilisant le rein (insuffisance rénale chronique, diabète avec insuffisance rénale, etc, ). Signalez dès votre arrivée, si vous souffrez d'une maladie rénale ou de diabète.

Quelles sont les recommandations après l'examen ?

Il est recommandé de boire régulièrement le jour de l'examen, afin de favoriser l'élimination urinaire du produit injecté.
Vous pouvez utiliser les toilettes habituelles en prenant soin de respecter les règles habituelles d'hygiène (tirer la chasse d'eau et vous laver systématiquement les mains après).

Certains lieux comportent des détecteurs de radioactivité très sensibles (aéroports, certains postes frontières, ) que vous pouvez déclencher parfois plusieurs jours après l'examen. Un certificat indiquant l'élément radioactif qui vous a été administré peut vous être fourni sur demande.


Aucune mesure d'éviction particulière n'est recommandée pour l'entourage, y compris les enfants en bas âge et les femmes enceintes, les doses cumulées étant toujours très faibles et très souvent équivalentes à celles délivrées par l'irradiation naturelle de certaines régions sur quelques jours.