Contacter l'unité
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne

Scintigraphie aux plaquettes marquées

Cet examen permet d'étudier la durée de vie de vos plaquettes et de rechercher le siège éventuel de leur destruction. 

Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

Comment se déroule l'examen ?

A votre arrivée, votre dossier sera étudié et des questions vous seront posées afin de s'assurer de l'absence de contre-indications et d'avoir d'éventuels compléments d'information sur vos signes cliniques.

Le premier jour (prévoir 5 heures) :
-      un prélèvement sanguin est réalisé. Le volume de sang prélevé dépend de votre nombre de plaquettes (NFS du matin).
-      un radiopharmacien va isoler vos plaquettes et les  "marquer" avec un produit
radioactif. A l'issu de ce marquage, vos plaquettes vous sont réinjectées.
-      un premier prélèvement sanguin est à nouveau réalisé au bout de 10 minutes après l'injection suivi d'autres prélèvements à 2, 4 et 8 heures.
-      un premier cliché scintigraphique est effectué. La réalisation de ce cliché nécessite que vous soyez, en général, allongé sur un lit sans bouger, en respirant normalement. La gamma-caméra est positionnée au-dessus de vous, sans vous toucher ; l'enregistrement dure 10 minutes.

Les jours suivants, seul un cliché et un prélèvement sanguin sont effectués (prévoir environ 30 minutes). 

Votre examen nécessite un traitement informatique des images enregistrées et une analyse des prélèvements sanguins. Le résultat sera envoyé au médecin qui a demandé la scintigraphie.


Y-a-t'il une préparation spéciale ?

Pour l'examen :
Vous devez fournir une numération formule sanguine (NFS) du matin afin de que nous puissions calculer le volume de sang à prélever pour cette étude.

Vous devez avoir arrêté les corticoïdes depuis au moins 48 heures, ne pas avoir reçu de transfusion de plaquettes dans les 4 jours qui précèdent le début de l'étude (ni pendant l'épreuve), ni d'injection d'immunoglobulines depuis 14 jours.

Il n'est pas nécessaire d'être à jeun. 

Pendant toute la durée de l'examen : 
Vous ne devez pas avoir de bilan biologique qui nécessiterait un prélèvement d'un volume sanguin important.
Vous ne devrez pas avoir de transfusion sanguine pendant toute la durée de l'examen.

Quelles sont les contre-indications ?

Si vous êtes une femme en capacité de procréer et sans moyen de contraception tel que pilule ou stérilet, vous devez réaliser, dans les 3 jours qui précèdent l'examen, un test de grossesse sanguin et amener le résultat le jour de l'examen. Si ce test s'avère positif, nous vous demandons de contacter le secrétariat. En dehors de la grossesse, qui est une contre-indication relative, cet examen peut être réalisé quel que soit l'âge, même chez l'enfant.
 

Quels sont les risques et les complications de cet examen ?

L'injection du produit radioactif n'est pas douloureuse et les manifestations liées à l'injection sont exceptionnelles. De façon occasionnelle, une extravasation (passage en sous cutané) du produit radioactif  peut se produire au point de ponction. Dans ce cas un traitement local sera mis en place et des dispositions à suivre vous seront transmises. 

Le niveau d'exposition aux rayonnements ionisants est de l'ordre de celui des examens radiologiques.


Quelles sont les recommandations après l'examen ?

Il est recommandé de boire régulièrement le jour de l'examen, afin de favoriser l'élimination urinaire du produit injecté.
Vous pouvez utiliser les toilettes habituelles en prenant soin de respecter les règles
habituelles d'hygiène (tirer la chasse d'eau et vous laver systématiquement les mains après).
Certains lieux comportent des détecteurs de radioactivité très sensibles (aéroports, certains postes frontières, ) que vous pourriez déclencher. Un certificat indiquant
l'élément radioactif qui vous a été administré peut vous être fourni sur demande.

Aucune précaution particulière n'est recommandée pour l'entourage, y compris pour les enfants en bas âge et pour les femmes enceintes. Les doses d'exposition sont toujours très faibles et très souvent équivalentes à celles délivrées par l'irradiation naturelle de certaines régions sur quelques jours.