Contacter le service
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

Déformation de la cage thoracique chez l'enfant

Les déformations de la cage thoracique de l'enfant sont de deux types, le pectus excavatum (thorax en entonnoir) et le pectus carinatum (thorax en carène). Depuis 12 ans, une consultation dédiée à la prise en charge de cette pathologie est assurée par le Dr Frédéric Lavrand dans le service de Chirurgie infantile. Les patients viennent de l'ensemble de la Nouvelle- Aquitaine, mais aussi d'autres régions et même de l'étranger.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

Thorax en entonnoir, deformation de la cage thoracique, cage thoracique, thorax

Copyright © CHU Bordeaux


LES Déformations de la cage thoracique chez l'enfant, Une position de référence nationale pour le service de chirurgie infantile du CHU de Bordeaux

Le pectus excavatum est la déformation de la cage thoracique la plus fréquente (90 % des cas) avec une incidence de un enfant sur 250. Il touche préférentiellement les garçons. Il se traduit par un creux au niveau du sternum, plus ou moins symétrique et prononcé. Les dernières côtes sont souvent projetées en avant, accentuant l'aspect de la déformation. Le pectus carinatum est moins fréquent. Il prédomine lui aussi chez les garçons, avec une apparition vers l'âge de 11 ans. Il se manifeste par une projection du sternum en avant, avec saillie des structures osseuses.

Quelles répercussions ?

Les répercussions sont avant tout esthétiques et constituent le motif principal de la consultation. Le retentissement psychologique est majeur, en particulier chez l'adolescent, avec un refus des activités sportives, d'aller à la plage ou à la piscine, un repli sur lui-même et le port de vêtements amples permanent quelle que soit la saison. Les atteintes respiratoires sont retrouvées dans 30 % des cas au repos et presque constamment à l'effort. Quelques patients décrivent des douleurs. Les atteintes cardiaques classiques sont, quant à elles, exceptionnelles.

Quelles solutions ?

Le bilan comprend une évaluation clinique, radiologique, pneumologique, cardiologique et psychologique de l'enfant. Chaque patient bénéficie d'un traitement adapté à son cas. Il peut être non invasif : compression thoracique externe pour les pectus carinatum ou cloche d'aspiration pour les pectus excavatum. L'efficacité dépend pour le patient de l'adhésion à son traitement. La chirurgie recourt à des techniques classiques comme la sternochondroplastie de Ravitch (raccourcissement des cartilages sur la face antérieure du thorax) ou des techniques plus innovantes comme la thoracoplastie de Nuss qui consiste, sous contrôle thoracoscopique, en l'insertion d'une barre en inox repoussant le sternum vers l'avant.
 
"Plus de 160 patients ont déjà bénéficié de cette chirurgie mini-invasive avec un taux de succès de 95 %. Ceci nous place parmi les premiers centres français pour la prise en charge à l'âge pédiatrique. Nous développons également d'autres techniques, comme la reconstruction articulée complète de la paroi thoracique antérieure. Nous l'avons réalisée pour la première fois en France. Cette expertise nous a autorisé à former depuis 3 ans les chirurgiens d'autres CHU en France (Dijon, Besançon, Poitiers) ou encore à l'étranger (Maroc)."
Dr Lavrand, service de Chirurgie infantile
 
Information du 24/04/2019 - Source : Passerelles avril 2019