Rhumatologie : l'ostéoporose

L'ostéoporose c'est la maladie du squelette qui se traduit par une diminution de la masse minérale et une détérioration de la microarchitecture, responsable d'une augmentation de la fragilité osseuse et du risque de fracture.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

WU4X3611_01  
Copyright P ALix
 
Conséquences de l'ostéoporose :
  • diminution de la qualité de vie,
  • douleur chronique,
  • cyphose dorsale,
  • augmentation de la morbi-mortalité.
   
 L'ostéodensitométrie est un outil de dépistage de cette déminéralisation osseuse.

Evaluation de l'ostéoporose par ostéodensitométrie :

Pour évaluer l'ostéoporose le CHU de Bordeaux dispose d'une technique très précieuse et reconnue dans le monde entier : c'est l'ostéodensitométrie. Cette méthode dite par « absorptiométrie biphotonique », met en jeu des rayons X mais elle est 20 fois moins irradiante qu'une radiographie classique.

Elle permet de mesurer le contenu minéral du squelette et de savoir s'il est normal ou pathologique. En effet, comme pour un dosage biologique, nous disposons de valeurs normales * qui ont été établies en fonction de l'âge des patients : ce sont les courbes de référence utilisées pour définir des scores de minéralisation osseuse, en particulier le Tscore qui est utilisé par l'OMS  pour établir le diagnostic en classant les patients suivant la valeur de leur capital osseux, en :
  •  normal,
  •  ostéopénique (faiblement déminéralisé)
  •  ou ostéoporotique (fortement déminéralisé).
 

Deux sites sont principalement mesurés : la colonne vertébrale lombaire qui exige un positionnement particulier de la patiente pour garantir la précision de la mesure et l'extrêmité supérieure du fémur avec une évaluation sur le col et le fémur total.


L'ostéodensitométrie constitue un élément essentiel du diagnostic d'ostéoporose, à côté d'autres facteurs de risques et des résultats d'examens biologiques qui doivent être pris en compte par le rhumatologue pour la décision thérapeutique. Cet examen permet aussi de suivre l'efficacité d'un traitement et de vérifier l'observance du patient pour son traitement.

L'ostéodensitométrie est utile aussi pour la prévention de l'ostéoporose puisqu'elle est capable d'évaluer le niveau de déminéralisation  à un moment donné et la vitesse de perte osseuse du sujet.   


Par contre cet examen ne donne pas d'information sur la qualité de la trame osseuse c'est-à-dire de la microarchitecture. Pour cela il faut une évaluation complémentaire et plusieurs méthodes sont en cours d'étude.

La consultation en rhumatologie : dépistage et traitement de l'ostéoporose :

  • Recherche de facteurs de risque de déminéralisation osseuse
  • Prise en compte du résultat de la DEXA dans le but d'estimer le risque individuel de fractures dans les années à venir.
  • Bilan biologique (prise de sang) afin de réaliser des diagnostics différentiels, car il existe d'autres pathologies qui favorisent la déminéralisation (fragilité) osseuse.
  • Prise en charge thérapeutique :
    - conseils hygiéno-diététiques
    - instaurer un traitement à visée anti ostéoporotique
    - intervention chirurgicale ou vertébroplastie si fracture

 
 Le nombre de patients suivis en moyenne au CHU : 4000 patients bénéficient d'une ostéodensitométrie au CHU de Bordeaux. Mais  beaucoup de patients viennent avec un résultat d'examen réalisé en externe. Ce qui fait environ 5000 patients par an en moyenne.

 Information : CHU de Bordeaux - Pôle médecine -  service de rhumatologie - aout 2012