Contacter l'unité
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

Le CAUVA, un refuge pour les victimes de violences conjugales

Chaque année, une femme sur dix est victime de violences conjugales. Tous les trois jours, l’une d’entre elles meurt sous les coups de son conjoint. Ce sont ces victimes que le Centre d’accueil en urgence des victimes d’agression (C.A.U.V.A)  prend en charge.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  
 
cauva_chu_de_bordeaux 
Copyright Eugénie Baccot Photographie
 

Au Tripode (groupe hospitalier Pellegrin), au CHU de Bordeaux, près de 4000 personnes  sont accueillies tous les ans au centre, majoritairement des femmes. 

Elles y ont la possibilité de faire constater leurs coups par un médecin légiste et sont reçues par des assistantes sociales qui les accompagnent dans les procédures judiciaires, qui peuvent s’avérer laborieuses. Une aide administrative donc, mais aussi un soutien moral qui permet de rassurer les victimes. Une rencontre avec un psychologue est également organisée afin d’évaluer les séquelles psychologiques et de confronter  les femmes à la réalité.
« Le travail psychologique n’est pas seulement dans l’écoute, mais c’est aussi une relecture des évènements »
Michèle Pelloquin, psychologue du C.A.U.V.A.
 
 

Le reportage

  
  • Reportage - Le Cauva, un refuge pour les victimes de violences conjugales Magazine Axelle - avril 2016
    Télécharger le document (PDF - 1Mo)