Contacter le service
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

Article "Au coeur de la mort subite"

Le cardiologue Michel Haïssaguerre est l'inventeur d'une technique de chirurgie curative pour la plus fréquente des arythmies. Il développe aussi un électrocardiogramme ultra-précis pour prédire le risque de mort subite.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

>ARTICLE "AU COEUR DE LA MORT SUBITE" - LE MONDE SCIENCE ET TECHNO - 27.06.2016

"Hôpital du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux. Nous sommes dans l’une des sept salles de chirurgie cardiaque. Le professeur Michel Haïssaguerre, qui dirige le service de cardiologie et d’électrophysiologie, interroge un ingénieur du fabricant américain de matériel médical Boston Scientific : quid des dernières performances d’une mini-sonde qui mesure l’activité électrique du cœur in vivo ? Pour l’heure, l’instrument est introduit dans le cœur d’un homme de 65 ans. A l’aide d’un long tuyau appelé ­cathéter introduit au niveau de l’aine, l’opérateur fait remonter la sonde, via la veine fémorale, jusqu’à la cavité d’un des ventricules ­cardiaques. Là, ses soixante-deux électrodes ­miniatures se déploient, balayant le tissu cardiaque. Un électrocardiogramme (ECG) ultraprécis, mais intracardiaque.
haissaguerre
Photo Anne Leroy/PICTURETANK pour "LE MONDE"

« J’ai rencontré la cardiologie et la “fée électricité” lors de mon troisième stage d’interne de médecine : ce fut une révélation », se rappelle Michel Haïssaguerre, d’une voix douce et chaleureuse. Une spécialité qu’il ne quittera plus, jusqu’à devenir un leader mondial du domaine. A 60 ans, l’homme reste simple, ­accessible et discret. Un faux timide ? ­« Michel Haïssaguerre est quelqu’un de très opiniâtre et de déterminé : il va jusqu’au bout de tout ce qui le passionne », relève le docteur Mélèze Hocini, cardiologue, à ses côtés ­depuis plus de vingt-cinq ans, et, qui loue aussi « son intelligence du cœur ».

Le patient opéré en ce jour de juin souffre d’un trouble du rythme cardiaque qui altère sa qualité de vie..."

Source : ARTICLE "AU COEUR DE LA MORT SUBITE" - LE MONDE SCIENCE ET TECHNO - 27.06.2016

En savoir plus sur l'Institut de rythmologie et modélisation cardiaque LIRYC (IHU)


Information du 27/06/2016