Contacter le service
Découvrir le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

Traitement chirurgical conservateur du cancer du rein : Le service d’urologie à la pointe de l’innovation

Le CHU de Bordeaux est actuellement pionnier au niveau international sur la chirurgie rénale conservatrice robotique guidée par l'image. L'association de la robotique et de la réalité virtuelle par modélisation 3D permet d'améliorer la prise en charge des patients atteints de tumeurs rénales.
Cette technique allie efficacité dans le traitement du cancer et respect optimal de la fonction rénale. Elle vise à affiner la préparation des interventions, réduire l'impact de la chirurgie pour le patient, permettre la meilleure conservation possible de la fonction rénale, réduire les durées d'hospitalisation et de convalescence
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

cancer du rein, chirurgie renale conservatrice robotique guidee par l'image, cancer, chirurgie, modelisation 3D
Copyright © CHU de Bordeaux

Prise en charge chirurgicale des tumeurs du rein : 2 possibilités

La prise en charge chirurgicale des tumeurs du rein est représentée par 2 possibilités : chirurgie radicale ou chirurgie conservatrice.
La chirurgie conservatrice du cancer du rein ou néphrectomie partielle a pour objectif de concilier contrôle oncologique et préservation optimale de la fonction rénale. Sa réalisation par voie mini-invasive robotique permet d'associer une diminution des douleurs post-opératoires et une réhabilitation accélérée du patient. Néanmoins, cette chirurgie réputée complexe, présente un risque de complications post-opératoires accru comparativement au traitement radical. Le risque de complications augmente avec la taille et la complexité de la tumeur. Cette appréciation du risque peut conduire, en cas de tumeurs complexes, à privilégier une attitude radicale (néphrectomie totale).

Modélisation 3D de l'organe atteint

En réalisant, en amont de l'intervention, une imagerie de précision selon un protocole scanner spécifique défini avec l'équipe de Radiologie du Pr Grenier, on peut obtenir une modélisation 3D de l'organe atteint et avoir une représentation virtuelle fidèle de la tumeur et de ses rapports anatomiques avec les structures rénales « sensibles » (réseau vasculaire, système collecteur, sinus). Cette modélisation 3D est utilisée pour la planification pré-opératoire mais aussi pour guider en direct les étapes chirurgicales. Elle permet d'améliorer la qualité des procédures sur le versant oncologique, fonctionnel et de la morbidité.

chirurgie guidee par l'image, chirurgie, chirurgie rein, cancer du rein
La chirurgie rénale conservatrice robotique guidée par l'image et assistée par modélisation 3D : une nouvelle technique développée par le Pr Jean-Christophe Bernhard


Copyright © CHU de Bordeaux

De nouveaux parcours de soins de RAAC (Réhabilitation Accélérée Après Chirurgie)

Cette nouvelle technique chirurgicale associant l'assistance robotique et l'imagerie 3D, désormais utilisée en routine clinique, a contribué à développer de nouveaux parcours de soins de RAAC.
Traditionnellement, les patients opérés de néphrectomie partielle restaient hospitalisés entre 7 et 10 jours avec une surveillance en soins continus de 48h et un alitement strict de 5 à 7 jours. Puis le caractère mini-invasif de l'abord robotique a permis une diminution des douleurs et du risque de complications post-opératoires. En 2015, la suppression du passage systématique en secteur de soins attentifs, puis la mise au point d'un protocole de réhabilitation accélérée après chirurgie (Programme NP-RAAC) a permis la diminution des durées d'hospitalisation avec sortie des patients lendemain de l'opération.
Ainsi, au CHU de Bordeaux, la durée moyenne de séjour pour ce type de chirurgie est de 2,3 jours contre 6,3 jours en moyenne nationale. En septembre 2016, dans le cadre d'une labellisation par le ministère de la Santé en tant que site pilote développant la chirurgie ambulatoire du cancer, le protocole « Ambu-Rein », coordonné par le Pr Jean-Christophe Bernhard a alors vu le jour. Depuis, 73 patients ont bénéficié de ce nouveau « chemin clinique » impliquant une coordination infirmière et une parfaite collaboration pluridisciplinaire médicale et paramédicale.


Source : journal Passerelles 93 - juillet 2019, CHU de Bordeaux ; information du 23/07/2019