Contacter le pôle
Rendez-vous en ligne
Regarder le plan d'accès

AVC : LES PRÉVENIR, LES COMBATTRE

Troisième cause de mortalité, première cause de handicap acquis chez l’adulte, l’accident vasculaire cérébral (AVC) peut être combattu plus efficacement avec une meilleure information du public. Si les derniers indicateurs collectés montrent des progrès notables, l’Agence régionale de santé d’Aquitaine et ses partenaires redoublent d’effort en 2014 en insistant sur la prévention.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  



En lien avec les messages sur l’hygiène de vie, de nombreuses personnalités du monde sportif ou de la gastronomie en Aquitaine s’associent à cette semaine de prévention avec un objectif ambitieux : sauver des vies en Aquitaine.

1 AVC par heure en Aquitaine... une fatalité ?

Grâce à l’organisation des soins et à une meilleure connaissance des signes d’alerte par le grand public, plusieurs indicateurs sont particulièrement encourageants comme l’amélioration du taux de survie ou le nombre de traitements par thrombolyse. Près de 100 décès ont pu être évité en 2013.

Pour autant, la marge de progrès est encore importante ; le nombre d’AVC augmente et cette maladie touche en
moyenne 1 personne toute les heures en Aquitaine. Une partie de ces AVC pourrait être évitée, c’est le rôle de la prévention. Après avoir axé les messages sur la reconnaissance des symptômes et la marche à suivre face à une suspicion d’AVC, l’ARS Aquitaine et ses partenaires ont décidé de mettre l’accent en 2014 sur l’hypertension artérielle et l’arythmie cardiaque qui sont les deux causes principales à l’origine des AVC au cours d’une semaine de prévention du 25 octobre au 1er novembre.

La prévention, priorité en 2014

Pendant cette semaine, les Aquitains sont donc encouragés à prendre en main leur santé avec des conseils simples qui permettent de réduire sensiblement le risque de faire un AVC.

Hypertension et arythmie : n’attendez pas de faire un AVC, consultez votre médecin
Beaucoup de personnes font de l’hypertension ou de l’arythmie sans le savoir. Pour éviter les risques inutiles, les Aquitains sont encouragés à faire vérifier leur tension et leur pouls lors de leur prochaine consultation chez leur médecin. Ce geste simple permettra en réponse d’envisager le comportement ou le traitement à adopter.

Bonne nouvelle, il est possible d’agir
Trois comportement simples à adopter permettent de réduire considérablement le risque de faire un AVC :
pratiquer une activité physique régulière,
adopter une alimentation équilibrée et peu salée,
arrêter de fumer.