Après l'accident coronaire, que faire pour prévenir la récidive ?

Après un syndrome coronaire aigu avec ou sans infarctus du myocarde, il est nécessaire de suivre un programme de réadaptation cardiaque et/ou d'éducation thérapeutique, adapté et planifié dès la sortie de l'hôpital. Ce programme personnalisé peut être réalisé à domicile ou dans un centre ou unité comme celle du CHU de Bordeaux, soit en hospitalisation soit en ambulatoire.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

unite_maladie_coronaire_chu_bordeaux 
Copyright V Burger/Phanie
 

Les objectifs

  • retrouver une très bonne forme physique, bien souvent supérieure à celle d'avant l'accident cardiaque. A l'issue de cette phase, une épreuve d'effort permettra de juger de l'état de santé et des possibilités exactes d'activité et de reprise du travail.
  • agir sur les causes ou facteurs de risque cardiovasculaire : tabagisme, surpoids, sédentarité, stress, diabète, l'hypertension artérielle, consommation d'alcool, absence de consommation journalière de fruits et légumes
 

Les facteurs de risque cardiovasculaire en France

 Fumeurs : 30% de la population
 Obèses : 20% de la population adulte
 Hypertendus : 14 millions, plus de 80% des hypertendus connus sont traités mais seuls 23% des hommes et 36%  des femmes sont contrôlés.
 Dyslipidémiques : près de 10 millions, la moitié est traitée et seulement un tiers a un cholestérol contrôlé.
 Diabétiques : 3 millions, un sur cinq ne le sait pas et n'est donc pas traité.

La pratique du sport

L'activité physique fait donc partie intégrante de la thérapeutique après un accident cardiaque, il faut tenir compte de deux éléments essentiels : l'activité physique elle-même et la façon dont on l'exerce.
> L'activité musculaire : les efforts dynamiques (échauffement, stabilisation, récupération active) et statiques (renforcement musculaire)
> les conditions d'exercice : intensité et fréquence
> les règles : éviter les efforts brutaux, trop intenses, en cas de fièvre, respecter un échauffement, boire de l'eau, savoir se reposer,
> les activités conseillées : la marche, le footing ou course lente, le vélo, la natation.

Quelle prise en charge dans l'unité de réadaptation du CHU ?

Les examens possibles : 
  • Consultation de cardiologie du sport (pour les patients et sportifs ayant un ou plusieurs facteurs de risques cardiovasculaires ou une demande particulière de test à l'effort ou d'échographie cardiaque).
  • Consultation de nutrition du sport (comprend un bilan diététique, des conseils nutritionnels)
  • Consultation de psychologie du sport.
 

Rdv sur France 3 Aquitaine

le 10/12/12 pour le midi pile sur le sujet



Invité plateau : Pr Hervé DOUARD - responsable de l'unité
> unité de maladie coronaire et réadaptation

Information CHU de Bordeaux : 5 decembre 2012