VIDEO - Dossier santé - # Coronavirus. Les manipulateurs radio en première ligne

Avec le témoignage de Valérie, manipulatrice radio au chu de bordeaux et un reportage dans le pôle imagerie médicale

Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

svgLUNDI 5  octobre  2020 à  12h



Le thème :  Coronavirus : les manipulateurs radio en première ligne
L'invité plateau :  Valérie Comte, manipulatrice radio
Le reportage : Magalie Duclos Lassale manipulatrice radio, le Pr Grenier Nicolas,  Pôle d'Imagerie Médicale, Myriam Costes, Cadre Supérieur de Santé, Pôle d'Imagerie Médicale          
E647496C-16AF-4FD5-8772-BC6295781733_1_201_a
Copyright CHU de Bordeaux





[Témoignage de Valérie]

Quel est votre parcours professionnel ?

Avant d'exercer le métier de manipulatrice radio, je ne pensais pas que son champ d'activité était si vaste !  J'ai découvert  la radio, le scanner, l'IRM,  la radiologie interventionnelle, le bloc interventionnel, la médecine nucléaire, la radiothérapie... Bref un métier passionnant que j'exerce depuis 1997. Comme j'aime découvrir de nouvelles choses, me lancer de nouveaux défis professionnels, j'ai beaucoup bougé tout au long de ma carrière. J'ai travaillé un peu partout, à l'hôpital, en cabinet et même en Guyane pour la Croix Rouge pendant 12 ans
Aujourd'hui je  travaille au CHU de Bordeaux.  J'ai commencé par des remplacements à l'IRM puis aux Urgences, j'ai ensuite intégré l'équipe de radiopédiatrie où j'ai  travaillé 5 ans et depuis février 2020 j'exerce mes fonctions aux urgences adultes de Pellegrin.
 

Pourquoi avoir rejoint les urgences ?

J'aime l'action, apporter une réponse rapide, l'urgence vitale ! On est en première ligne. On doit savoir parler au patient, le calmer, le rassurer, lui expliquer l'examen que l'on va lui faire. On est aussi en permanence en discussion avec les médecins radiologues. Ce lien est fort. 

Quel a été votre rôle durant la période covid ?

Dès le début de la crise, les médecins nous ont sollicités pour que l'on réalise des radios au lit avec des appareils radiologiques portatifs pour vérifier l'état respiratoire et ensuite suivre l'évolution des patients COVID,  en réanimation notamment.
Le scanner a  eu un rôle dans le dépistage de cette infection grâce à  une précision diagnostic. Il a également été essentiel dans le suivi de l'atteinte pulmonaire des patients COVID au cours de leur prise en charge. Pour répondre à ces demandes d'examens , nous avons dû mobiliser l'ensemble de nos compétences professionnelles que nous apporte notre formation, aussi bien dans le soin, dans le relationnel avec les patients et dans la  technique. Tout cela en appliquant des mesures d'hygiène drastiques pour protéger les patients sains  et nous protéger. On a su montrer notre adaptabilité et, le rôle essentiel des manipulateurs dans la prise en charge des patients.
 

Une exposition photos sur le rôle des manipulateurs radios verra prochainement le jour. Quelle est la genèse de ce projet ?

Pour moi, il était important de laisser une trace et quoi de mieux que l'image et  l'image en imagerie c'est notre domaine !  C'est une exposition collective. J'ai certes pris des photos mais mes collègues ont aussi participé à ce projet.  Nos photos sont d'ailleurs en noir et blanc pour faire un parallèle avec notre profession

Enfin pour terminer, votre métier en 3 mots ?

Empathie, le soin et la technique.
 
Date : 30/09/2020