L'obésité

L'obésité est définie comme un excès de masse grasse qui entraîne des conséquences néfastes pour la santé. Il s'agit de la première épidémie mondiale. L'obésité entraine une surmortalité.
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  



SUR France 3 Aquitaine

logo-france3LUNDI 15 MAI
L’obésité


Invité plateau : Pr Blandine Cherifi responsable du centre spécialisé de l’obésité, pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition - CHU de Bordeaux
Reportage : interview du Pr Denis Collet, responsable de l’unité de chirurgie oesogastrique et endocrinienne, pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition - CHU de Bordeaux, du Dr Caroline Gronnier sur la chirurgie de l’obésité, et témoignage d’un patient

L'obésité

L'obésité est définie comme un excès de masse grasse qui entraîne des conséquences néfastes pour la santé. Il s'agit de la première épidémie mondiale. En 2014, plus de 1,9 Milliards d'adultes étaient en surpoids et 600 millions obèses. L'obésité entraine une surmortalité. La masse grasse s'évalue à partir du calcul de l'Indice de Masse Corporelle (ou IMC) qui tient compte du poids et de la taille.  (OMS)

Prise en charge chirurgicale et médicale de l’obésité au CHU de Bordeaux

Comme recommandé par la Haute Autorité de Santé (HAS), la prise en charge chirurgicale de l’obésité au CHU de Bordeaux plus précisément au Centre Spécialisé de l’Obésité (CSO) Nord Aquitaine à l’hôpital Haut-Lévêque s’intègre dans un parcours multidisciplinaire médico-chirurgical.

La prise en charge multidisciplinaire est assurée par des médecins nutritionnistes (équipe du Pr Blandine Cherifi), des chirurgiens (équipe du Pr Collet), des psychologues, des diététiciennes et des kinésithérapeutes, des enseignants en activité physique et sportive adaptée. Une socio esthéticienne participe à la prise en charge du patient et l’équipe IDE/AS intervient spécifiquement dans la prise en charge du patient.

La prise en charge débute en  préopératoire avec un programme d’éducation thérapeutique autorisé par l’ARS en 2010 qui permet d’initier la modification des comportements.

la décision de chirurgie bariatrique

La décision de chirurgie bariatrique est prise lors d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui réunit l’équipe médicale (médecins et soignants) l’équipe chirurgicale et un anesthésiste. Le médecin généraliste et les autres praticiens du patient sont consultés à cette occasion. La chirurgie bariatrique est réalisée dans l’unité « oeso-gastrique » du service de chirurgie digestive du CHU, à l’hôpital Haut-Lévêque.

Deux chirurgiens séniors (Pr Denis Collet, Dr C. Gronnier) et deux chefs de clinique réalisent les interventions. Pour tous les patients, l’indication a été retenue par un groupe multidisciplinaire au terme d’un parcours préopératoire qui dure environ une année. Les interventions sont réalisées sous cœlioscopie, c'est-à-dire sans ouverture de l’abdomen. Il existe 3 techniques principales qui sont :
  • La gastroplastie par anneau ajustable
  • La sleeve gastrectomy
  • Le gastric bypass

obesite schema

LE choix de la technique

Le choix de la technique dépend de l’importance de l’obésité, du type de comportement alimentaire, de la présence et du type de complications de l’obésité et des préférences du patient. Il est discuté, décrit, et expliqué par le chirurgien lors de la consultation préopératoire.

La durée d’hospitalisation est de 3 à 4 jours environ. La survenue d’une complication peut prolonger ce séjour en fonction des situations. Au cours du séjour en chirurgie, une diététicienne revoit les patients hospitalisés pour leur expliquer les principes et les modalités de la réalimentation initiale.

Les patients sont revus en consultation par leur chirurgien un mois après leur sortie. Les patients bénéficient d’un suivi médical multidisciplinaire post opératoire à vie, à raison d’au moins 4 fois la première année, 2 fois la 2ème et une fois par an ensuite, sous réserve d’événements intercurrents. Ce suivi est fondamental et permet d’accompagner la perte de poids en évitant la dénutrition et les carences vitaminiques qui peuvent être dramatiques. Ce suivi est aussi nécessaire pour adapter les traitements des différentes complications de l’obésité comme les traitements antidiabétiques ou antihypertenseurs.

Pour toutes les interventions, la perte de poids s’échelonne sur une période de 18 mois à 2 ans. L’absence de modification du mode de vie peut par la suite conduire à une reprise pondérale, dont les personnes doivent être clairement informées. Il est fréquent que se constituent avec l’amaigrissement des excès cutanés gênants ou disgracieux qui peuvent justifier la réalisation d’une intervention de chirurgie plastique au terme de l’amaigrissement. Les abdominoplasties sont réalisées dans le service de chirurgie digestive, les interventions plus sophistiquées sont réalisées par l’équipe de chirurgie plastique du CHU (Pr P. Pelissier).


  
Information : Mai 2017