Le virtuel au service de la rééducation

Pour la rééducation des patients cérébrolésés, l’équipe du service de médecine physique et de réadaptation du CHU de Bordeaux travaillent sur différents matériels, notamment le quartier virtuel, le vélo en environnement virtuel (stimbike), le bras motorisé en environnement virtuel (arméo) et un serious game (kinapsys).
Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  

VOIR SUR France 3 Aquitaine

france3-1459514770LUNDI 9 JANVIER 2017
Le virtuel au service de la rééducation





Invité plateau : Pr Patrick Dehail, chef du service de médecine physique et de réadaptation pôle neurosciences cliniques CHU de Bordeaux
Reportage : suivi de patients en rééducation virtuelle en présence d’Annabelle Tarruella, ergothérapeute et Hugues Machat Kinésithérapeute

Le virtuel au service de la rééducation

Pour la rééducation des patients cérébrolésés (lésions de l'encéphale, qu'elles soient d'origine traumatique, vasculaire (accident vasculaire cérébrale), anoxique (noyade, arrêt cardiaque), tumorale (tumeurs bénignes ou malignes) ou dégénérative (SEP, SLA, maladie de Huntington, de Friedrich, etc.) , l’équipe du service de médecine physique et de réadaptation du CHU de Bordeaux travaillent sur différents matériels, notamment le quartier virtuel, le vélo en environnement virtuel (stimbike), le bras motorisé en environnement virtuel (arméo) et un serious game (kinapsys).

L’équipe est composée de professionnels de la rééducation et réadaptation (médecins de rééducation, ergothérapeutes, kinésithérapeutes, orthophonistes, assistantes sociales…).

chudebordeauxCopyright Véronique Burger

Le service est doté de plusieurs unités notamment :

L’UEROS

Unité d’évaluation et de réentraînement neuropsychologique
 1  unité 3 dispositifs : la Tour de Gassies, l’ADAPT château Rauzé et le CHU de Bordeaux :

  • au service des personnes cérébrolésées, de leurs familles et des professionnels qui les accompagnent dans leur parcours de réinsertion sociale et/ ou professionnelle. Cette unité est dédiée aux personnes adultes présentant une lésion cérébrale acquise stabilisée* en perte d’autonomie personnelle, domestique et sociale, en difficulté d’insertion professionnelle ou dans la poursuite de leurs études.
    * Traumatisme crânien, AVC et autres pathologies cérébrales d’origine tumorale, infectieuse, métabolique, inflammatoire…
  • A l’attention des professionnels (les équipes pluridisciplinaires des MDPH, partenaires de la santé et de l’insertion socioprofessionnelle : Cap emploi, SAMETH, médecin du travail, centres de formation, SAMSAH, SAVS, etc.) : Informer et sensibiliser sur les spécificités de la lésion cérébrale et ses répercussions sur l’insertion.
    Intervenir auprès des professionnels en proposant des évaluations courtes et des conseils spécialisés.

La Cellule de coordination aval AVC 33

La Cellule de Coordination Aval AVC en Aquitaine répond à des objectifs de santé publique. Elle est composée de professionnels de la rééducation et réadaptation (médecin de rééducation, ergothérapeutes, assistante sociale).

Les objectifs principaux :

En Aquitaine : développer les liens entre les différents acteurs sanitaires et médico-sociaux de la filière AVC.

En Gironde : améliorer la fluidité de la filière AVC et compléter l’offre de soin existante : l’équipe mobile a une mission d’accompagnement dans la prise en charge du handicap de patients victimes d’AVC.

La Cellule de Coordination de l’Aval AVC en Aquitaine est créée depuis janvier 2013 dans le cadre du plan d’actions national « accidents vasculaires cérébraux 2010- 2014 » financée par l’Agence Régionale de la Santé et située dans le service de médecine physique et de réadaptation (Pr Dehail).


Information du 05/01/201